...

Comment bien choisir son déodorant ?

Les déodorants classiques permettent de masquer les odeurs avec divers ingrédients, des anti-microbiens et des parfums de synthèse. La plupart d’entre eux contiennent également des anti-transpirants, en particulier des sels aluminium qui obstruent les canaux des glandes sudoripares et des conservateurs comme les parabens dont l’innocuité est très controversée. Excepté en cas d’hyperhydrose, il est complètement aberrant de vouloir entraver la sueur, et nuire ainsi à la thermorégulation du corps et à l’élimination des toxines.

Avant d’avoir recours à ce type de produits, utilisez des moyens beaucoup plus naturels pour moins transpirer ou limiter les odeurs désagréables.

  • Buvez régulièrement de l’eau pour assurer une hydrations régulière de l’organisme
  • Choisissez des vêtements amples qui laissent respirer la peau en privilégiant les matières naturelles : coton, lin, laine.
  • Préférez toujours les déodorants sans sel aluminium.
  • Peau sensible : Pour éviter d’éventuelles irritations, préférez l’option déodorant à celle de l’anti-transpirant. En cause, la quantité de sels d’aluminium qui bouchent plus ou moins les pores de la peau. l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), recommande de ne pas utiliser de sels d’aluminium sur une peau lésée et de limiter à 0,6 % la concentration dans les antitranspirants.
  • Pour l’association de consommateurs UFC-Que Choisir il n’y a pas d’hésitation à avoir. Les sprays ont tout faux! D’abord, ils contiennent des substances très facilement inflammables. Mais surtout, chaque matin quand vous vaporisez votre déodorant/antitranspirant sur vos aisselles, vous inhalez un cocktail de substances nocives provenant du produit lui-même mais aussi des gaz propulseurs.
  • L’aloe vera :  Également très présente dans de nombreux produits de cosmétique, cette plante possède à la fois des vertus antiseptiques et hydratantes. Elles favorisent le resserrement des pores, ce qui aide à réduire la production de sueur. Par ailleurs, elle procure naturellement une odeur fraîche à la peau tout en la protégeant. En période de grosses chaleurs, c’est l’anti-transpirant idéal à utiliser au quotidien.

Pourquoi ma transpiration sent très mauvais ?

Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas la sueur qui sent mauvais, le liquide excrété par les glandes sudoripares est quasiment inodore. Mais ce qu’il contient, sels minéraux et déchets organiques, fait le bonheur des bactéries qui vivent à la surface de la peau : au bout d’un certain temps, elles l’engloutissent, le digèrent et l’odeur apparait.

Lisez aussi :

Pour savoir plus :

Site Footer

Sliding Sidebar

A propos de l’auteur

A propos de l’auteur

Bonjour ! Bienvenue sur la page du blog recette2mamie-papi.fr. Je m'appelle Abdel votre aimable serviteur ! Je suis l’auteur et le rédacteur du blog. Trucs et astuces étonnants et efficaces avec des produits ménagers courants ( entre autres) pour régler vos problèmes et vous simplifier la vie : -Vous faire économiser de l’argent, des heures d’efforts et d’énervement – vous faire gagner un temps précieux pour vous occuper et faire ce que vous aimez... etc. Retrouvez chaque semaine un nouvel article sur des trucs et astuces qui ne coûtent rien sur le blog recette2mamie-papi.fr. - L'alcool à 90 degrés ôte les taches du stylo à bille – Le citron blanchit et fortifie les ongles – un peu de sucre à poudre dans du produit de vaisselle donne de magnifiques bulles de savon. L’eau gazeuse ravive les couleurs des tapis - Et plan d'autres astuces. À bientôt sur la page Facebook et sur le blog : recette2mamie-papi.fr A très bientôt et bonne lecture!

Social Profiles

Facebook