...

Nourrir les oiseaux en hiver ce qu’il faut faire et ne pas faire

Pourquoi nourrir les oiseaux l’hiver ?

L’hiver bien installé, les oiseaux ont de plus en plus de mal à trouver de la nourriture. En effet, l’été, ils se nourrissent principalement d’insectes ; l’hiver, trouver de quoi manger est plus difficile. Bonne nouvelle, en hiver et surtout en période de grand froid, vous pouvez les nourrir dans votre jardin ou sur votre balcon. Suivez nos conseils pour les aider au mieux !
Une mangeoire remplie est le meilleur moyen d’attirer les oiseaux dans son jardin ou sur son balcon
Attention  : Si vous décidez de commencer à nourrir les oiseaux de votre environnement, il est important de continuer jusqu’à la fin de l’hiver, faute de quoi, les oiseaux s’étant habitués risquent de ne pas survivre.

Aménager leur un espace pour eux

Chaque année, force est de constater que nos compagnes se désertifient un peu plus. Même si l’interdiction de l’usage des pesticides dans les jardins et les habitudes de nourrissage en hiver vont dans le bon sens, cela ne suffit pas pour remonter la courbe des effectifs. A notre petite mesure, il est pourtant possible d’agir en leur offrant le gite et le couvert.

Avant tout, évitez de tondre trop ras votre pelouse. Laissez s’épanouir les fleurettes qui attirent de nombreux insectes faisant le régal de certains espèces comme la bergeronnette grise. De même, des massifs bien paillés et un tas de compost à ciel ouvert favorisent la multiplication des vers de terre et des insectes indispensables au nourrissage des oisillons. Avant de tailler la haie, assurez-vous que les nids sont bien abandonnés. Lors du grand nettoyage d’automne des massifs n’arrachez le cosmos, le tournesol ou le chardonneret comme au pinson.

Évitez l’emploi d’anti-limaces qui certes, protègent vos légumes, mais détruisent, les escargots au menu quotidien des merles et grives musiciennes. Pensez à aménager une fontaine ou un petit bassin ou les volatiles pourront se désaltérer en toute saison.  Enfin, laissez quelques fruits à la gourmandise de vos chère oiseaux. Et si vous avez un chat à l’instinct chasseur ajoutez à son collier une clochette qui les avertira de sa présence.

Nourrir les oiseaux en hiver ce qu’il faut faire et ne pas faire

Ce qu’il faut faire

Donnez à manger aux oiseaux entre mi-novembre et fin mars, en les incitant à se débrouiller le reste du temps. En retour, les populations d’insectes et parasites du jardin et du potager seront naturellement contrôlées. Les mangeoires fixés, sur pieu, s’installent au milieu au milieu de la pelouse ou d’un espace dégagé hors de portée des chats.

Les mangeoires suspendues et distributeurs de graines s’accrochent à 2 mètres de hauteur aux branches des arbres à feuillage caduc. Au menu : boules de graisse (sans filet, c’est plus écologique), graine de tournesol, cacahuètes nature et pain d’insectes pour le délicat rouge-gorge. Pain de pain au sel qui fait gonfler leur petit estomac. L’espace au pied des mangeoires doit être libre pour les pique-assiettes comme le pinson qui se nourrit au sol. Désinfectez les points de nourrissage pour éviter la transmission de salmonellose.

Faut-il nourrir les oiseaux en hiver… ou les laisser se débrouiller ?

Ce qu’il ne faut pas faire !

Attention à rincer régulièrement la mangeoire avec de l’eau et du savon, ce sont des lieux privilégiés pour l’échange des maladies entre oiseaux : et certains effondrements de populations ont été clairement mis en lien avec le passage par des mangeoires jamais nettoyées.

Et surtout, surtout, tous les protecteurs des oiseaux insistent beaucoup sur ce point : il ne faut pas nourrir les oiseaux en dehors des périodes froides : de mi-novembre à mars environ, pas avant, pas après.

Parce qu’alors on risque vraiment de détourner définitivement les oiseaux de leurs habitudes.

Certains aliments sont nocifs pour les oiseaux :

  • pain
  • graines salées ou sucrées
  • graines de lin et de ricin
  • riz cru
  • noix de coco séchées
  • lait
  • restes de votre alimentation (trop salés ou trop sucrés)
  • biscuits pour les animaux domestiques

Bon à savoir !

Pour palier le manque de ressources, il est possible de venir en aide aux bêtes à plumes en leur fournissant une nourriture d’appoint. Graines de tournesol non grillées et non salées, pains de graisse végétale (comme de la margarine), pain sec émietté, fruits secs non grillés et non salés ou mélange de graines sont très appréciés des oiseaux. Selon les espèces, on peut également leur laisser des restes de fruits très mûrs en passe de se décomposer. Chaque matin, on en dispose une petite quantité dans la mangeoire

Si les oiseaux raffolent des aliments gras dont l’apport énergétique est bénéfique, les aliments salés et cuits leur sont néfastes. Aussi, si vous donnez aux volatiles certains de vos restes alimentaires, veillez à ce qu’ils ne contiennent pas de sel et qu’ils n’aient pas été chauffés. De manière générale, préférez les aliments bio, pour éviter les résidus de pesticides et les OGM.

Offrir de beau nichoirs

Les oiseaux de jardin ont besoin de votre aide pour nicher dans des gites de substituions. Vous trouverez dans le commerce des nichoirs très déco en forme de maisonnettes, mais rien ne vaut les modèles simples en bois non traité aux parois de 2 cm d’épaisseur.

Vous pouvez aussi fabriquer un nichoir en planches de chêne, de peuplier ou de pin, résistants à l’humidité, ou même en papier mâché pour l’hirondelle. Des plans de construction sont disponibles sur internet, notamment sur le site de la ligue de protection des oiseaux (www.Ipo.fr).

Le rouge-gorge, la bergeronnette et le troglodyte réclament un nichoir semi-ouvert. Le diamètre du trou d’envol des nichoirs fermés sera de 3 cm pour la mésange bleue, de 4 cm pour le moineau domestique et de 4,6 cm pour la sittelle torche-pot. Fixez la boite contre un tronc d’arbre, un mur ou une façade, à 3 ou 6 mètres de hauteur, à l’abri des prédateurs. L’orientation est-sud-est, à l’abri des vents dominants  et du soleil brulant, est idéale. Chaque fin d’automne, au plus tard avant février, videz et nettoyer les nichoirs pour accueillir une  nouvelle famille.

mangeoire oiseaux

https://img.proidee.fr/pimg/1300/57/1300_573501a_1010.jpg

N’oubliez pas de leur donner à boire

Les oiseaux ont besoin de s’hydrater, et comme la majeure partie de la nourriture conseillée ne contient pas d’eau, il est primordial de leur en apporter. Un simple fond d’eau suffit. Installez une petite coupelle d’eau ou un bain où les oiseaux pourront se laver, s’hydrater et entretenir leur plumage. Ce dernier est important pour l’oiseau car il lui assure une protection thermique (contre le chaud ou le froid), la capacité de voler (un plumage propre permet de dépenser moins d’énergie n volant) et un bon état sanitaire.

Pour en savoir plus :

Site Footer

Sliding Sidebar

A propos de l’auteur

A propos de l’auteur

Bonjour ! Bienvenue sur la page du blog recette2mamie-papi.fr. Je m'appelle Abdel votre aimable serviteur ! Je suis l’auteur et le rédacteur du blog. Trucs et astuces étonnants et efficaces avec des produits ménagers courants ( entre autres) pour régler vos problèmes et vous simplifier la vie : -Vous faire économiser de l’argent, des heures d’efforts et d’énervement – vous faire gagner un temps précieux pour vous occuper et faire ce que vous aimez... etc. Retrouvez chaque semaine un nouvel article sur des trucs et astuces qui ne coûtent rien sur le blog recette2mamie-papi.fr. - L'alcool à 90 degrés ôte les taches du stylo à bille – Le citron blanchit et fortifie les ongles – un peu de sucre à poudre dans du produit de vaisselle donne de magnifiques bulles de savon. L’eau gazeuse ravive les couleurs des tapis - Et plan d'autres astuces. À bientôt sur la page Facebook et sur le blog : recette2mamie-papi.fr A très bientôt et bonne lecture!

Social Profiles

Facebook